Crowdsourcing, Crowdfunding & Innovation

Startup Concept #3 : Une bourse d’échange de participation dans les startups

On commence à voir émerger sur la toile des dizaines de plateformes de crowdfunding de start-up, permettant à des investisseurs de prendre des participations minimes (<1000 euros). (Pour en citer deux, Wiseed et VentureBonsai par exemple)

D’ici quelque temps, des business angels d’un certain type apparaîtront, ayant en portefeuille des dizaines de startups, chacune avec un ticket assez faible. L’investisseur profitera donc d’un investissement risqué mais rémunérateur, tout en diversifiant le risque ce que ne peux pas faire un business angel classique.

Ces nouveaux business angels (les “Crowdfunders”) ont la possibilité de monétiser leurs investissement lors de différents évènements : rachat des parts par le management ou les fondateurs, introduction en bourse, rachat par un fond, …

Une autre possibilité serait d’organiser une “bourse d’échange”, informelle au début (les volumes sont beaucoup trop faibles pour organiser une cotation), où les crowdfunders pourraient proposer à la vente (ou à l’achat) les parts dont ils souhaitent se séparer (ou acquérir).

Points positifs :

  • Cela permettrait de rendre plus liquide le marché des parts de start up crowdfundés. En effet actuellement, quel fond serait intéressé pour une participation de 1000 euros dans une startup ? Seul un autre particulier serait potentiellement repreneur.
  • Le système serait complètement indépendant des plateformes de crowdfunding. Certaines startups lèvent déjà des fonds en dehors de ces plateformes directement auprès de particuliers pour de faibles montants.

Difficultés :

  • Certaines plateformes telle wiseed passent par un fond comme vecteur d’investissement. Le crowdfunder n’a donc pas directement le pouvoir de revendre sa participation.
  • Le prix de revente des parts serait lié à la valorisation, déduite de données potentiellement confidentielles de l’entreprise (CA, état des comptes, …)
  • Sûrement des difficultés juridiques que je n’appréhende pas pour le moment

Il serait intéressant que cette bourse d’échange se généralise dans un premier temps sur les sites de crowdfunding (ce qui est le cas sur financeutile.com, mais très peu utilisé), pour ensuite voir émerger un système global qui agrège toutes les possibilités.

Il est à noter que de tels espaces existent déjà, pour des investissement de plusieurs dizaines ou centaines de milliers de dollars (Business angels classiques). Par exemple Secondmarket or Sharespost.