Crowdsourcing, Crowdfunding & Innovation

Beautifully Simple

Clean and modern theme with smooth and pixel perfect design focused on details

Learn more

Easy Customizable

Over a hundred theme options ready to make your website unique

Learn more

Contact Form Ready

Built-In Contact Page with Google Maps is a standard for this theme

Learn more

Responsive Blog

Up to 3 Blog Layouts, Bootstrap 3 ready, responsive on all media devices

Learn more

Le Crowdfunding devient de plus en plus recherché

Le Crowdfunding devient de plus en plus recherché

Il est toujours intéressant de mesurer la popularité d’une tendance par l’utilisation des statistiques de recherches sur internet. Google permet cela très facilement au travers de Google Trend.

Depuis un an le volume de recherche du terme “crowdfunding” a été multiplié par 4 ce qui montre une réelle progression de l’intérêt pour ce domaine. En parallèle le terme “crowdsourcing” stagne, pouvant dénoter d’un effet de mode ou le fait qu’il se soit différencié, le concept général s’étant précisé avec le temps : crowdfunding, open innovation, cloud labor, etc …

Volume de recherche du terme "Crowdfunding"


Les acteurs du crowdfunding français interpellent les candidats à la présidentielle au travers d’une pétition

Les acteurs du crowdfunding français interpellent les candidats à la présidentielle au travers d’une pétition

A l’instar de l’initative américaine  “Startup Exemption” qui a permis la mise en place d’un crowdfunding légal, un collectif de startups francaises liées à la finance participative interpelle les candidats à la présidentielle sur ce thème.

Il est en particulier demandé au régulateur de relâcher les contraintes sur les collectes de fonds, les prêts entre particuliers où encore le financement participatifs de projets.

Il est possible de signer cette pétition jusqu’au 26 mars.

http://finpart.p2pventure.org/petition/

Les USA rendent le crowdfunding légal

Les USA rendent le crowdfunding légal

Le sénat américain a approuvé il y a peu de temps le Jumpstart Our Business Startups (JOBS) Act. Ce dernier a pour but d’appuyer les entreprises de croissance & startups afin de créer des emplois sur le sol américain.

Parmi les résolutions approuvées, une concernant précisément le crowdfunding.

Auparavant, il était nécessaire d’être un investisseur accrédité (comprenant entre autre la nécessité de posséder plus d’un million de dollars) auprès de la SEC (équivalent de l’AMF en France) afin d’investir dans une startup. Cette régulation est sensée protéger les investisseurs contre les investissements risqués, mais interdis donc le crowdfunding.

La résolution sur le crowdfunding permets désormais à n’importe quelle startup US de lever jusqu’à $1 million après de la foule. L’investisseur pourra alors investir jusqu’à $10 000 sans dépasser 10% de son revenu annuel.

La conséquence sera rapide :  il faut s’attendre à voir fleurir très rapidement de nombreuses plateformes américaines de crowdfunding, ou voir certaines plateformes existantes évoluer (GrowVC par exemple) afin de prendre en compte cette nouvelle souplesse accordée par le régulateur.

 

Test de la plateforme Peopleforcinema.com

Test de la plateforme Peopleforcinema.com

Ce post est destiné à partager l’expérience que je peux avoir sur la plateforme d’investissement peopleforcinema. J’afficherai les films pour lesquels j’ai pu investir et ce qu’il est advenu de ces investissements.

Pour rappel, cette plateforme permet d’investir sur la distribution de films et en fonction du nombre d’entrée en salle récupérer sa mise ou plus. Le point mort est clairement affiché. La part de base est à 22,39 (20 euros de part + 2,39 euros de frais)

Mon budget n’étant pas très large, je ne fais que des investissements de quelques centaines parts, préférant me concentrer sur l’investissement en capital de startups innovantes.

– Père Noel Origines : Investissement annulé suite à la décision du distributeur.

– Underworld Nouvelle ère : Point mort à 650 000 entrées. 492 000 réalisées. Retour sur investissement de – 50% environ.

– Les infidèles : Point mort à 1 450 000 entrées. 1 600 000 entrées au 13/03/2011. 2 300 000 entrées, Retour sur investissement de +20 %

Crowdcube dresse une infographie-bilan et souffle ses un an.

Crowdcube dresse une infographie-bilan et souffle ses un an.

Crowdcube souffle sa première bougie et dresse son premier bilan avec une infographie qui présente ses principales réalisation.

On y découvre que la société a permis le lancer 11 sociétés pour des levées de fonds totale atteignant 2,3 M £.

 


Un domaine viticole… crowdfundé !

Un domaine viticole… crowdfundé !

Jacques Ribourel a récemment créé la société Vind’initiés et l’ouvre aux actionnaires particuliers. Avec un ticket initial de 500 €, l’acheteur possède une part de la société viticole et dispose à moindre coût de 24 bouteilles par an.

Cette initiative fait echo notamment à d’autres initiatives, comme l’ouverture des primeurs aux particuliers ou encore mes-vignes.com qui propose l’achat de 12 pieds de vigne et de récupérer la récolte directement en bouteilles à partir de 300 euros.

Le lien : http://www.objectif-lr.com/languedoc-roussillon/Actualites/Jacques-Ribourel-lance-un-nouveau-business-model-de-la-vigne_1581.html

MyMajorCompany va se diversifier

MyMajorCompany va se diversifier

Mymajorcompany qui proposait initialement de financer uniquement des albums, s’est vu se diversifier dans les livres, puis les BD. On découvre aujourd’hui que MyMajorCompany souhaite se diversifier dans le financement généraliste de projets.

En effet sur la première page, celle-ci fait un appel à tous les porteurs de projets : court métrages, créateurs de ligne de vêtements ou encore découvertes technologiques.

Profounder met la clef sous la porte

Profounder met la clef sous la porte

Profounder, une plateforme de financement de startup par le crowdfunding a décidé d’arrêter ses opérations. Sur le billet de blog actuellement visible sur leur site, ils invoquent notamment un environnement légal défaforable au crowdfunding.

Test de la plateforme Wiseed

Test de la plateforme Wiseed

Ce post est destiné à partager mon expérience que je peux avoir sur la plateforme d’investissement wiseed. Je mettrai pour quelles startups j’ai pu investir et ce qu’il est advenu de ces investissements.

Pour rappel, cette plateforme permet d’investir en capital dans des startups innovantes avec des montant d’entrée très faibles (100 euros).

Mon budget n’étant pas très large, je ne fais que des investissements de quelques centaines d’euros.

Investissements en cours : 

MedicalVision : entreprise ayant pour but de commercialiser une solution intégrée de communication pour les patients dans les centres hospitaliers.

Multeegaming : Startup proposant une solution de paris en ligne sur des matchs de jeux videos.

Commentaires en vrac sur la plateforme : 

– La plateforme étant encore très récente, il est encore nécessaire d’attendre pour voir quel sera le retour sur investissement “réel” de ce genre d’investissement.

– Jusqu’à présent je n’ai rencontré aucun problème sur la plateforme. L’équipe de wiseed répond assez rapidement aux questions que j’ai pu avoir.

– La grosse limite du modèle wiseed est le manque de partage d’information concernant les startups. En effet les business plans complets sont rarement transmis aux potentiels investisseurs par crainte de la concurrence. Ceci peut être très gênant pour juger de la pertinence d’une offre technique par exemple. Les données financières sont aussi difficiles à obtenir. C’est l’équipe de wiseed qui analyse ce business plan complet et qui réalise la due diligence pour sélectionner ou non la startup. Des business plan simplifiés sont souvent distribués aux investisseurs potentiels qui le demandent.

– Les levées de fond peuvent s’étaler sur quelques mois, avec un effet boule de neige à la fin de la jauge (que l’on retrouve sur toutes les plateformes de crowdsourcing) : les investisseurs attendent souvent de voir si d’autres investissent pour investir et ne souhaitent pas voir leurs fonds immobilisés trop longtemps.

– De plus en plus de levées de fond sont proposées avec des ticket d’entrés plus élevés, souvent à partir de 1000 euros, rendant impossible à “la foule” de participer au financement.

– Le financement d’une startup peut parfois être relativement long sur la plateforme. Cette longueur peut parfois être incompatible avec des projets prometteurs ayant des besoins rapide avec parfois d’autres sources de financement capables de répondre rapidement. C’est ce qui s’est passé avec la startup Ysé, qui a été retirée du catalogue en cours de financement, ayant trouvé tous ces fonds par d’autres moyens (270k alors que wiseed n’avait levé que 30k)

SELEXEL rejoint le catalogue Wiseed

SELEXEL rejoint le catalogue Wiseed

Wiseed propose à son catalogue d’investissement “crowdfundé” la startup SELEXEL, spécialisée dans la recherche d’un traitement contre le cancer de la prostate.

La startup a déjà pu lever 28% des 100 000 euros recherchés avec un ticket d’entrée minimum de 1000 euros.