Crowdsourcing, Crowdfunding & Innovation

Beautifully Simple

Clean and modern theme with smooth and pixel perfect design focused on details

Learn more

Easy Customizable

Over a hundred theme options ready to make your website unique

Learn more

Contact Form Ready

Built-In Contact Page with Google Maps is a standard for this theme

Learn more

Responsive Blog

Up to 3 Blog Layouts, Bootstrap 3 ready, responsive on all media devices

Learn more

Multeegaming.com au catalogue Wiseed !

Multeegaming.com au catalogue Wiseed !

Une nouvelle startup est apparue au catalogue de wiseed en octobre : Multeegaming.

Multeegaming

Cette startup basée en île de france se propose de transposer le principe des sites de paris en ligne à l’univers du jeu vidéo. Le ticket d’entrée est de 100 euros pour une levée de fond de 100 000 euros soit environ 10% de la valeur pre-money. Les créateurs sont 3 jeunes ingénieurs ayant eu ce projet lors de leurs études.

Déjà 14% des fonds auraient trouvés preneur dès le premier jour de présentation au catalogue.

Mon avis personnel : Bien que l’idée soit innovante et le marché potentiel énorme, le concept semble fragile quant à son implémentation, non intégrée au jeux vidéos.

Si vous avez des éléments supplémentaires concernant cette startup ou si vous avez déjà pu tester cette plateforme, n’hésitez pas à commenter ce post !

Pénurie d’artistes sur mymajorcompany ?

Pénurie d’artistes sur mymajorcompany ?

Voilà plus d’un an que je suis l’actualité sur la plateforme de production musicale MyMajorCompany. J’ai pu produire quelques artistes qui me semblaient prometteurs, et qui avaient pu lever les fonds nécessaires en “peu” de temps, c’est à dire en quelques mois. Il y avait donc un réel engouement des producteurs pour ces artistes.

Depuis quelques mois, un situation beaucoup plus statique s’est installée. Le classement général ne bouge quasiment plus, les artistes populaires lèvent des sommes très faibles (moins de 1000 euros / semaine, ce qui ramène à 2 ans le temps nécessaire pour lever les 100 000 euros…).

MyMajorCompany aurait-elle du mal à séduire de nouveaux artistes à rejoindre sa plateforme ? Ou est-ce une désaffection de la part des internautes (voir un mélange des deux) ?

MMC va proposer à la rentrée un relooking de leur plateforme (et peut être quelques nouveautés), mais il semble qu’un effort supplémentaire soit nécessaire afin d’attirer plus de talents à proposer aux internautes, et d’en assurer la visibilité sur le site.

Une nouvelle plateforme de crowdfunding de startup fait son apparition

Une nouvelle plateforme de crowdfunding de startup fait son apparition

Symbid est une récente plateforme permettant d’investir directement en capital dans les startups au catalogue, pour des sommes allant de 20 000€ à 2,5 M€, avec un ticket d’entrée très faible à partir de 20€.

De manière analogue à Grow VC le site propose un système de “suivi” des startups à la manière d’un réseau social. Le site mélange encore le néerlandais et l’anglais mais devrait être finalisé rapidement.

Il sera intéressant de voir quand cette plateforme arrivera à crowdfunder entièrement sa première levée de fond significative.

 

Symbid in 60 seconds from Symbid on Vimeo.

CrowdCube réussit sa première levée de fond à 75k £

CrowdCube réussit sa première levée de fond à 75k £

Crowdcube est une plateforme qui propose aux internautes d’investir en capital dans de jeunes pousses avec un tiquet d’entrée très faible (10£).

Elle vient de réussir à compléter sa première levée de fond pour la startup Buble & Balm qui propose des produits de beauté avec un label commerce équitable. 15% du capital a été ouvert pour 75 000 £, et les participations se sont étalées de 10£ à 7500£ levées en un peu moins de 5 mois.

C’est aussi probablement la première startup britannique à être financée de la sorte.

Grow VC fait évoluer son site et son business model

Grow VC fait évoluer son site et son business model

Grow VC est une plateforme leader en terme de crowdfunding de startup. Elle revendique en effet près de 10 000 utilisateurs.

Grow VC a annoncé une modification dans son modèle d’investissement. Dorénavant il sera possible de faire de l’investissement “direct” dans les startups du catalogue à partir de 20$. La publication d’un profil de startup ou l’ouverture d’un round de levée de fond sont aussi devenues gratuites.

L’interface du site a aussi été revue pour l’occasion et d’autres nouveautés tel une application iphone devraient apparaître pour la fin août. A suivre de près !

 

Infographie Quick Facts sur le P2P Lending

Infographie Quick Facts sur le P2P Lending

P2P lending quick facts

Le Blog Lendio propose une infographie synthétisant les perspective et les deux principales solutions de P2P lending à l’heure actuelle.

Selon une étude Gartner, cette industrie représenterait un marché de 5 milliards de $ d’ici à 2013, soit une augmentation de plus de 66% par rapport à 2011.

Les plateformes Lending Club et Prosper y sont aussi comparées (pret maximal, frais, ROI, …).

Nous attendons toujours l’ouverture en France d’une plateforme similaire.

Le projet le plus prometteur à date est pretdunion.com, qui devrait ouvrir ses portes aux béta testeurs à partir de septembre.

La mode passe au crowdfunding !

La mode passe au crowdfunding !

InvestFashion propose aux fans de mode de financer des créateurs avec un très faible ticket d’entrée (à partir de 25$).

Le producteur peut ainsi choisir le créateur qu’il souhaite produire parmi un catalogue. Lorsque le montant nécessaire à la production des création est atteint, InvestFashion s’occupe de tout, de la fabrication à la promotion.

1/3 des revenus générés par la vente au delà de 75 000 $ seront versés aux investisseurs au pro-rata des parts qu’ils ont achetés.

 


Les Kaiser Chiefs crowdsourcent la sortie de leur nouvel album

Les Kaiser Chiefs crowdsourcent la sortie de leur nouvel album

Le groupe britannique indépendant Kaiser Chiefs proposent une formule originale de vente de leur album à l’occasion de la sortie de “The Future is Medieval”.

La formule propose de faire participer les fans à la vente de l’album en 3 étapes :

  • Le fan choisit compose son propre album. Il choisit 10 morceaux sur 20, leurs ordre ainsi que la pochette de l’album.
  • Une page web dédiée à l’album du fan est crée et propose l’album personnalisé à la vente à 7,5 livres
  • Chacun peut ensuite acheter l’album à partir de cette page personnalisée. A chaque album téléchargé une livre est reversée au “producteur” de l’album. 

Le site des Kaiser Chiefs

Les points à regarder impérativement avant d’investir dans une startup

Les points à regarder impérativement avant d’investir dans une startup

Le CrowdFunder, doit effectuer sa “due diligence”, idéalement collaborative, afin d’évaluer la possibilité d’investir dans telle ou telle start-up. Cet article propose de balayer quelques points primordiaux avant de se lancer.

  • Evaluer l’équipe de la start-up : c’est le point essentiel. Les personnes créant la start-up ont ils une expérience significative dans le domaine de la start-up ? Ont-il un profil solide en terme de capacités / compétences ? Sur quel réseau peuvent-ils s’appuyer pour développer l’activité ?
  • Comprendre de domaine dans lequel évolue la start-up. Faire attention en particulier aux buzz, et aux industries subventionnées par les aides.
  • Evaluer la stratégie de monétisation : Comment l’entreprise compte-elle gagner de l’argent et par quels moyens ? Les clients seront-ils prêts à payer durablement pour le service rendu ?
  • Evaluer les compétiteurs en présence : Quels sont les concurrents ? En quoi l’offre de la start-up se différencie de celles des concurrents ? Quels moyens ont les concurrents par rapport à la start-up ?
  • Comprendre la stratégie de propriété intellectuelle : La start-up compte elle protéger ses innovation par des brevets ? Sont-ils nationaux ou internationaux ? D’autres brevets proches peuvent-ils constituer un risque ?
  • Regarder la structure du capital existante : A combien est évaluée l’entreprise ? Qui détient des parts (VC / Angels / Créateurs) ? Les créateurs ont-ils toujours plus de la moitié des parts ?
  • Relire les données financières : Les données financières indiquent quel est le niveau d’investissement annuel demandé, est-ce que des premiers clients ont été trouvés, … Les questions à se poser sont donc : Comment ont été utilisés les fonds jusqu’à aujourd’hui ? (Investissement, salaires, infrastructures, …) Quel est le chiffre d’affaire ? Quel est le niveau de perte ? Quand est atteint le point mort ?
  • Evaluer le “burn rate”, vitesse à laquelle est consommée la levée de fond : Jusqu’à quand les fonds levés permettent-ils de tenir ? Comment sont-ils utilisés ?
  • S’attarder sur le round de levée de fond : Comment les fonds comptent-ils être utilisés (Marketing, développement, ..)? Les besoins ont-ils été correctement chiffrés ?
  • Evaluer les conseillers : Les conseillers de la start-up sont ils des référence du domaine ? Quel est leur réseau ? A quel niveau d’implication sont-ils dans la start-up ?
  • Prendre en considération les spécificités légales : C’est un chapitre à part entière qui doit déterminer quel type de part sont achetés, quel droit de vote sont associés, les clauses particulières, …
  • Clarifier les stratégies de sortie : la stratégie de sortie est claire et partagée ?

(Traduction Partielle d’un article de Mashable.com)

Startup Concept #3 : Une bourse d’échange de participation dans les startups

Startup Concept #3 : Une bourse d’échange de participation dans les startups

On commence à voir émerger sur la toile des dizaines de plateformes de crowdfunding de start-up, permettant à des investisseurs de prendre des participations minimes (<1000 euros). (Pour en citer deux, Wiseed et VentureBonsai par exemple)

D’ici quelque temps, des business angels d’un certain type apparaîtront, ayant en portefeuille des dizaines de startups, chacune avec un ticket assez faible. L’investisseur profitera donc d’un investissement risqué mais rémunérateur, tout en diversifiant le risque ce que ne peux pas faire un business angel classique.

Ces nouveaux business angels (les “Crowdfunders”) ont la possibilité de monétiser leurs investissement lors de différents évènements : rachat des parts par le management ou les fondateurs, introduction en bourse, rachat par un fond, …

Une autre possibilité serait d’organiser une “bourse d’échange”, informelle au début (les volumes sont beaucoup trop faibles pour organiser une cotation), où les crowdfunders pourraient proposer à la vente (ou à l’achat) les parts dont ils souhaitent se séparer (ou acquérir).

Points positifs :

  • Cela permettrait de rendre plus liquide le marché des parts de start up crowdfundés. En effet actuellement, quel fond serait intéressé pour une participation de 1000 euros dans une startup ? Seul un autre particulier serait potentiellement repreneur.
  • Le système serait complètement indépendant des plateformes de crowdfunding. Certaines startups lèvent déjà des fonds en dehors de ces plateformes directement auprès de particuliers pour de faibles montants.

Difficultés :

  • Certaines plateformes telle wiseed passent par un fond comme vecteur d’investissement. Le crowdfunder n’a donc pas directement le pouvoir de revendre sa participation.
  • Le prix de revente des parts serait lié à la valorisation, déduite de données potentiellement confidentielles de l’entreprise (CA, état des comptes, …)
  • Sûrement des difficultés juridiques que je n’appréhende pas pour le moment

Il serait intéressant que cette bourse d’échange se généralise dans un premier temps sur les sites de crowdfunding (ce qui est le cas sur financeutile.com, mais très peu utilisé), pour ensuite voir émerger un système global qui agrège toutes les possibilités.

Il est à noter que de tels espaces existent déjà, pour des investissement de plusieurs dizaines ou centaines de milliers de dollars (Business angels classiques). Par exemple Secondmarket or Sharespost.